Propositions de programme

La Mandoline à Vienne
entre Classicisme et Modernité

Le classicisme viennois en musique est typiquement connu pour ses chefs-d’œuvre : les sonates de Mozart, les quatuors de Haydn et les concertos de Beethoven, des œuvres qui dans l’imaginaire collectif sont inextricablement liées à ce contexte historique et culturel. Par contre, peu de gens savent que dans ces années-là, et jusqu’au milieu du XXe siècle, une littérature importante pour la mandoline – le plus « italien » des instruments – fleurissait à Vienne. Deux jeunes artistes italiennes s’attachent aujourd’hui à faire revivre ces œuvres, en accompagnant leur public dans un voyage musical entre Vienne et Prague, à la redécouverte d’un répertoire rare et fascinant.

 

PROGRAMME:

 

Johann Nepomuk Hummel (1778 – 1837)
Grande Sonata pour mandoline et piano, Op. 37a (c.1810)

Allegro con spirito
Andante moderato siziliano
Rondo

Ludwig van Beethoven (1770 – 1827)

Adagio ma non troppo, WoO 43b (1796)
Andante con Variazioni, WoO 44b

~ entracte ~

Bartolomeo Bortolazzi (1773 – 1820)
Sonate en ré majeur pour mandoline et piano, Op. 9

Allegro
Andante
Rondò

Hans Gál (1890 – 1987)
Partita pour mandoline et piano, Op. 56a (c.1935)

Preambulo
Aria
Capriccio
Marcia
Gigue